BIODIVERSITE : Les manchots ont besoin de notre aide !

Publié le par Sophie COCARD

Le manchot de Humboldt vit en colonies sur les côtes du Chili et du Pérou. Malgré le fait que le climat est chaud, ces petits animaux peuvent y vivre grâce au courant marin d'Humboldt qui leur procure leur source de nourriture. Maladroit sur terre puisqu'il a perdu sa capacité à voler, c'est un véritable sportif sur l'eau. En effet, ses ailes sont devenues de véritables nageoires et lui permettent de se propulser à une vitesse de croisière de 30 kms / heure ! Et il est capable de rester en apnée une dizaine de minutes !

La surexploitation du guano ( amas de déjections d'oiseaux marins accumulé sur leurs lieux de vie) avait entraîné une chute importante de la population de manchots de Humbolt. De nos jours, de nombreuses menaces pèsent encore sur ces colonies d'oiseaux. Au niveau naturel, le courant El Nino peut avoir un impact énorme sur la chaîne alimentaire. Mais les risques viennent surtout des activités humaines (ben tiens, comme c'est surprenant ...) : surpêche, destruction de leur habitat naturel, pollution par les déchets qu'ils peuvent ingérer et marée noire, présence de l'homme qui a besoin (pathologique ?) de venir envahir l'habitat des autres espèces vivantes. L'ONG ' Sauvons la forêt ' lance d'ailleurs une pétition en vue d'obtenir la création d'une aire marine strictement protégée. En effet, de futurs projets portuaires et miniers pourraient encore fragiliser cette belle biodiversité. Filez sur le lien de la pétition et apposez votre signature. Les manchots ont besoin de vous !

Pour la protection des manchots de Humboldt, enfin ! - Sauvons la Forêt (sauvonslaforet.org)

Petite précision, le courant d'Humbolt est un courant marin de surface (courant d'eau froide) qui parcourt l'océan Pacifique. 

 

Un grand merci à PubliCo de Pixabay pour la sublime photo :)                                                                          Parmi mes sources : www.naturoparc.fr ; www.manchots.com 

 

Sophie COCARD. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article