J'AI TESTE .... LA MICROFIBRE !

Publié le par Sophie COCARD

Que ce soit pour nettoyer les sols, les fesses de bébé, la gazinière, ne pas trier le linge en machine ...., il y a des lingettes pour tous les usages ! Comme le site écoconso.be le dit : " les publicités nous le rappellent à longueur de spots : le jetable, c'est le confort, la modernité ... bref, le progrès ! ".

Ces concepts doivent bien être entrés dans nos petites têtes de consommateurs puisqu'en 2019 (dernier chiffre connu sur ce type de consommation), quatre foyers français sur dix en utilisent à raison de sept lingettes en moyenne par semaine. 

Pendant le spot publicitaire, la personne qui l'utilise a l'air ravie. Pourtant, l'envers du décor est moins glamour. Ces produits bouchent les canalisations des toilettes, bloquent les pompes des stations d'épuration. Selon le groupe Veolia, " les opérations de débouchage des canalisations d'eau usées représentent 30 % du coût d'exploitation des systèmes d'assainissement. Les lingettes biodégradables ne sont pas une solution. L'association de consommateurs UFC-que choisir le rappelle dans un article d'avril 2020 : " Même quand les fabricants indiquent ' biodégradables ' ou ' compatibles tout-à-l'égout', c'est faux.  Les lingettes n’ont pas le temps de se décomposer dans les canalisations ".  Et là, catastrophe ... Si les services techniques n'interviennent pas rapidement, le système d'assainissement ne peut plus jouer son rôle. Les eaux usées partent alors dans la nature sans traitement. Pour rappel, certaines lingettes sont imbibées de produits chimiques (pour la santé, ce doit être tout à fait sain !!! Certaines lingettes doivent être utilisées avec des gants) et contiennent 90 % de plastique.

Au niveau économique, cet engouement est bien surprenant quand on voit le prix de vente. Au niveau environnemental, c'est tout bonnement une catastrophe de plus. Pour la fabrication des lingettes, il faut énormément d'eau. Ces produits, souvent transportés sur de longues distances, accroissent leur impact environnemental à cause du pétrole consommé pour nous fournir ces produits. 

En attendant qu'une loi soit déposée et appliquée,  il est possible de changer ses habitudes : utilisation du torchon en coton, de la microfibre, tri du linge avant de faire tourner une machine ....

Pour ma part, depuis de nombreuses années, j'utilise la microfibre pour nettoyer ma cuisine et ma salle de bains, faire la poussière, nettoyer mes vitres etc... C'est un investissement minimal au départ, et très vite rentabilisé ! En les passant régulièrement à la machine, je les garde des années (certaines ont sept ou huit ans !). 

Alors .... revenons aux gestes d'avant la lingette ! Si si, ce monde existait ! 

A bientôt :)

Sophie COCARD 

Mes sources :  eau.veolia.fr ; lexpress.fr " les lingettes jetables, un torchon pour la planète " ; quechoisir.org " lingettes désinfectantes. A jeter dans la poubelle, pas les toilettes ! "

Passons vite des lingettes jetables aux microfibres lavables et réutilisables !

Passons vite des lingettes jetables aux microfibres lavables et réutilisables !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article