A NOS ACTES CITOYENS !

Publié le par Sophie COCARD

Que se passe-t-il en ce moment sur le front des luttes menées avec courage par les ONG ?

Greenpeace prévient que " Le réacteur n°1 de Tricastin présente de graves déficits en matière de sûreté au regard des exigences françaises et internationales appliquées à l’heure actuelle et les conséquences d'un accident seraient considérables, mettant en péril les riverains, l'environnement et l'économie locale. 
Au vu des défauts de sa cuve, des incertitudes et des risques, le réacteur n°1 de Tricastin ne doit pas recevoir l’autorisation de fonctionner au-delà de la quatrième visite décennale."  Appuyez l'exigence de cette association pour que leur demande aboutisse. Rendez-vous donc sur : https://agir.greenvoice.fr/petitions/tricastin-40-ans-ca-suffithttps://www.l214.com/agir/sur-les-causes/      

 

De son côté, l'association Sauvons la forêt est inquiète pour le varan de Komodo (ou dragon de Komodo), la plus grosse espèce de lézards. La plupart des 3 000 varans restants vit en majorité dans le parc national de Komodo, classé depuis 1991 comme patrimoine de l'UNESCO. Cet animal à l'allure imposante, qui semble tout droit sorti de la préhistoire, et respecté par les indonésiens, est malheureusement menacé par un projet destiné à développer le tourisme de grand luxe. Ce projet de géoparc, surnommé Jurassic Park par ses architectes, est  " un site dédié au tourisme exclusif, c'est-à-dire réservé aux personnes les plus riches, à 1 000 dollars l'entrée. Les licences sont octroyées à de grandes entreprises, sans études d'impact environnemental, sans accent sur la science et sans considération des concepts locaux pour un tourisme limité. Dans les faits, un parc jurassique signifierait : pour les habitants, relogement et perte des emplois de gardes forestiers, de vendeurs de souvenir et de pêcheurs ; pour la nature, destruction de l'écosystème, menace pour les varans et dégradation des milieux aquatiques par l'apport d'eaux usées et de sable." Révoltant, non ? Et bien, vous savez ce qu'il vous reste à faire ? Filez signer la pétition sur : https://www.sauvonslaforet.org/petitions/1232/un-jurassic-park-pour-le-dragon-de-komodo-non#more

 

L'équipe de Foodwatch, a quant à elle, noté que les arnaques des aliments soi-disant made in France continuent. Elle cite des exemples parlants : " Il y a l'astuce du drapeau qui flotte par exemple sur l'avant des flocons d'avoine Bjorg, la technique de la belle carte de France qui trône sur le velouté duo de courge, fromage frais et muscade bio Intermarché ou encore la méthode de l'adresse en France bien mise en avant sur le pot de miel d'oranger bio Besacier aux ' saveurs de Provence '. La campagne française vous chatouille les papilles ? Vous allez voyager. Le miel Besacier vient du Mexique, les flocons d'avoine Bjorg empaquetés en Allemagne ont été cultivés en Europe de l'Est et les légumes, le fromage et la noix de muscade de la soupe Intermarché ont pour origine affichée .... " pas de France' . Allez lire la suite des explications de l'association. L'attitude de certains industriels est tout à fait navrante .... Et profitez pour signer la pétition : https://www.foodwatch.org/fr/sinformer/nos-campagnes/transparence-et-scandales/arnaques-sur-letiquette/aliments-made-in-france-stop-aux-arnaques/?utm_source=newsletter&utm_medium=email

 

Jouons notre rôle de consommateur-citoyen et appuyons celles et ceux qui travaillent pour un monde meilleur, pour l'intérêt de la communauté. C'est rassurant et revigorant de savoir que des personnes ont choisi le collectif à l'individualisme :)

A bientôt,

Sophie COCARD 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article