Idée reçue n°1 : l'écrivain se réveille avec un livre tout beau sous son oreiller !

Publié le par Sophie COCARD

La vie va vite. Il faut courir, quitte à ne pas savoir où aller au final. Le travail de l'écrivain, c'est tout le contraire. Patiemment, il faut dérouler les mots, les phrases, les paragraphes, les chapitres, jusqu'à obtenir un tout équilibré, et arriver à la fin. Et oui, apparemment, certaines personnes paraissent déroutées d'apprendre qu'un livre se rédige pendant des mois. Il y a quelques temps déjà, je finissais l'écriture de mon cinquième livre, actuellement en recherche d'un éditeur. Un point final mis sur des mois de recherches, de lectures de documentation et d'ouvrages, de consultations de reportages pour que les mots prennent vie. Je parle de mois, car même avec un ordinateur, le processus de création ne va pas nécessairement plus vite !

Pour ma part, j'apprécie la facilité de trouver l'information sur internet, en étant toujours attentive à sa source et en la croisant plusieurs fois. Il est triste de voir que sur la toile, des partisans du désordre aiment à diffuser des fausses informations. Effectivement, je parle des propos erronés qui circulent par rapport aux vaccins, et qui nous obligent à rester dans une situation sanitaire pénible. Mais cette réflexion sur les fausses informations est plus générale. Habituellement, à côté du support internet, je consulte beaucoup d'ouvrages pour lesquels je prends des notes. Heureusement que ce travail a été fait bien avant les recherches internet car avec la fermeture de la médiathèque pendant les confinements, cela m'aurait freiné dans mon élan !

Ecrire nécessite des temps de calme. ll faut se poser physiquement mais aussi psychologiquement. S'extraire de l'espace temps, des tracas du quotidien. Etre à 200 % à ce que je fais. A tel point que j'ai même fini en pleurs à la fin d'une session d'écriture, c'était lors de la rédaction d'un de mes romans :0

Ce rythme, c'est être à contre-pied de l'atmosphère générale. Vous voulez mon avis ? J'aime ce rythme. Il est davantage compatible avec la vie, le rythme du corps humain et de la nature. 

 

Sophie COCARD. 

Publié dans ECRIVAIN, TRAVAIL, QUOTIDIEN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article