CERTAINS INDUSTRIELS NE MANQUENT PAS D'AIR ....

Publié le par Sophie COCARD

... ni d'imagination par ailleurs. Toutes les ruses sont bonnes pour contourner le système.

Depuis 2015, plusieurs lois environnementales, dont celles sur la biodiversité, la loi agriculture et alimentation appelée Egalim, l'économie circulaire ont apporté des compléments quant à la liste initiale des produits jetables qui sont ou seront interdits au fil du temps. Au premier janvier 2020, il était prévu que les articles tels que les couverts et assiettes plastiques soient interdits à la vente. Or, des grandes marques de la distribution ont trouvé comment contourner le système !

En effet, en 2015, lors de la mise en place de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, les industriels ont été informés de cette interdiction pour 2020. Ce délai de cinq ans devait permettre aux groupes de s'organiser. Or, pourquoi perdre du temps à chercher des solutions viables et durables quand ce temps laissé permet de trouver comment se faufiler entre les mailles de la loi ?!!! 

Figurez-vous que certains malins ont modifié le terme " jetable " et l'ont remplacé par " réutilisable " sur les emballages ! Mais comment ont-ils fait pour penser qu'ils pourraient continuer à vendre leurs produits ? En 2017, le ministère de l'Environnement éditait une foire aux questions sur les bonnes pratiques à appliquer pour la mise en oeuvre des dispositions prévues. Ceci n'avait aucune valeur législative ; c'était davantage un appui. Mais les mauvais élèves ont repéré que parmi les suggestions, il était indiqué que pour ne pas être considéré comme jetable, les produits doivent passer vingt fois au lave-vaisselle. Aussi, ils ont considéré que leurs articles subiraient vingt cycles de lavage. L'association Zero waste France a testé ; c'est non-concluant !

Le procédé de ces groupes est honteux mais nous, consommateurs, pouvons aider les associations à faire appliquer la loi. Sur le site de zero waste France, voici leur message : " Aidez-nous à stopper la commercialisation de la vaisselle jetable en tweetant avec une photo prise dans les magasins concernés, en partageant cet article sur les réseaux sociaux ou en écrivant directement au service client du magasin en question. Pour Twitter : Bonjour @…, vous vendez des produits en plastique jetables présentés comme “réutilisables”. Je vous demande d’arrêter la production et la vente de ces produits qui font perdre de précieuses années dans la lutte contre la pollution plastique. #OnLaissePasPasser "

Donc, ouvrons l'oeil et gardons le cap : sortons du schéma achats / déchets. 

Sophie COCARD. 

PS : Pour les noms des mauvais élèves, je vous laisse aller les découvrir sur le site de l'association Zero Waste France. Je ne parle que des entreprises qui le méritent. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article